Cours particuliers de maths à Lille

Cours particuliers de maths à Lille

Présent sur Lille , La Madeleine , Marcq en Baroeul , Mons en Baroeul , Wasquehal , Croix , Roubaix , Lambersart , Villeneuve d'Ascq , Lomme , Loos etc..

mes films preferes

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Mes films préférés
FAMILY LIFE (1971) de Ken LOACH
« Family Life » retranscrit l'histoire d'une jeune fille (Janice) qui est l'objet d'une attention psychiatrique très prononcée au fur et à mesure du film. En effet , ses parents l'a croient dérangée et finissent par  l'accompagner dans différentes thérapies. Sa famille lui enseigne la « normalité ».Leur conception sur le monde est claire : il faut se lever tôt , travailler dur , fonder une famille , obéir à l'autorité suprême car elle a toujours raison et elle veille toujours positivement. Selon eux , celui qui vit ou pense autrement est fou à lier ou parasitaire. Ils opèrent donc sur elle une pression sans relâche pour qu'elle change  d'habitudes et de comportements . Elle est donc cataloguée anormale , folle , décalée donc nocive et dérangée psychologiquement pour ses parents.

« Family Life » retranscrit l'histoire d'une jeune fille (Janice) qui est l'objet d'une attention psychiatrique très prononcée au fur et à mesure du film. En effet , ses parents l'a croient dérangée et finissent par l'accompagner dans différentes thérapies. Sa famille lui enseigne la « normalité ».Leur conception sur le monde est claire : il faut se lever tôt , travailler dur , fonder une famille , obéir à l'autorité suprême car elle a toujours raison et elle veille toujours positivement. Selon eux , celui qui vit ou pense autrement est fou à lier ou parasitaire. Ils opèrent donc sur elle une pression sans relâche pour qu'elle change d'habitudes et de comportements . Elle est donc cataloguée anormale , folle , décalée donc nocive et dérangée psychologiquement pour ses parents.

Elle étouffe dans cette atmosphère et chaque invectives l'enfonce encore un peu plus dans une souffrance et un mutisme infernal. Ce qu'ils ne réalisent pas , c'est que la société évolue et qu'elle a également créé de profonds malentendus entre les deux générations  . Les parents croient naïvement qu'en l'emmenant faire une thérapie , leur fille va guérir car « heureusement ils vivent dans un système où ce genre de cas de figure a été prévu et qu'ils vont êtres aidés par une autorité bienveillante qui se soucie de la normalité de chacun » .

Elle étouffe dans cette atmosphère et chaque invectives l'enfonce encore un peu plus dans une souffrance et un mutisme infernal. Ce qu'ils ne réalisent pas , c'est que la société évolue et qu'elle a également créé de profonds malentendus entre les deux générations . Les parents croient naïvement qu'en l'emmenant faire une thérapie , leur fille va guérir car « heureusement ils vivent dans un système où ce genre de cas de figure a été prévu et qu'ils vont êtres aidés par une autorité bienveillante qui se soucie de la normalité de chacun » .

Janice pour sa part ,  voit le monde d'un autre oeil , d'une manière presque plus objective et logique mais elle passe sa vie à absorber les pressions et attaques verbales de ses parents comme une éponge, et subir des thérapies en face de spécialistes qui l'interrogent en qualité de «patiente atteinte psychologiquement » étant eux-mêmes de bien curieux personnages froids , insensibles et antipathiques. On se demande même au final qui est le plus dérangé dans l'histoire  car  celle qui est cataloguée folle est certainement le personnage le plus sain , sensé et naturel de tous.

Janice pour sa part , voit le monde d'un autre oeil , d'une manière presque plus objective et logique mais elle passe sa vie à absorber les pressions et attaques verbales de ses parents comme une éponge, et subir des thérapies en face de spécialistes qui l'interrogent en qualité de «patiente atteinte psychologiquement » étant eux-mêmes de bien curieux personnages froids , insensibles et antipathiques. On se demande même au final qui est le plus dérangé dans l'histoire car celle qui est cataloguée folle est certainement le personnage le plus sain , sensé et naturel de tous.

Voir les commentaires

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Mes films préférés
« Bullhead » se révèle être une grande surprise pour ma part. Le film se situant dans la Belgique profonde flandrienne décrit l'ambiance de familles d'agriculteurs mêlés à des sombres trafics d'hormones servant à développer plus rapidement la croissance de leur bétail. On découvre le personnage principal (Jacky Vanmarsenille)  qui a repris l'entreprise familiale et qui laisse transparaître des conflits intérieurs très intenses.

« Bullhead » se révèle être une grande surprise pour ma part. Le film se situant dans la Belgique profonde flandrienne décrit l'ambiance de familles d'agriculteurs mêlés à des sombres trafics d'hormones servant à développer plus rapidement la croissance de leur bétail. On découvre le personnage principal (Jacky Vanmarsenille) qui a repris l'entreprise familiale et qui laisse transparaître des conflits intérieurs très intenses.

En revenant vingt ans en arrière , on constate qu'un drame effroyable s'est déroulé brisant son existence lorsqu'il était jeune garçon (sans rentrer dans les détails). C'est alors que le film met en abyme (en parallèle avec une intrigue policière suspectant ses affaires douteuses) toute la douleur profonde du personnage marqué dans sa chair et dans son esprit par cet évènement effroyable. Il s'accroche à la vie , lutte pour ne pas sombrer dans la violence à base de nombreuses drogues  qui anesthésient sa douleur. Il est perpétuellement rongé par l'injustice profonde de ne pas connaître l'amour et surtout l'acte en lui-même qu'il est incapable de pratiquer la faute à cette agression.

En revenant vingt ans en arrière , on constate qu'un drame effroyable s'est déroulé brisant son existence lorsqu'il était jeune garçon (sans rentrer dans les détails). C'est alors que le film met en abyme (en parallèle avec une intrigue policière suspectant ses affaires douteuses) toute la douleur profonde du personnage marqué dans sa chair et dans son esprit par cet évènement effroyable. Il s'accroche à la vie , lutte pour ne pas sombrer dans la violence à base de nombreuses drogues qui anesthésient sa douleur. Il est perpétuellement rongé par l'injustice profonde de ne pas connaître l'amour et surtout l'acte en lui-même qu'il est incapable de pratiquer la faute à cette agression.

Il aime Lucia depuis son enfance qui est la soeur de son agresseur et se créent entre eux une affinité amoureuse vouée à l'utopie. L'espoir de guérison est toujours présent dans l'âme de Jacky qui y croiera jusqu'au bout mais se retrouvera toujours confronté à une pénible réalité. La partition de cet acteur (Matthias Schoenaerts) est grandissime , l'ambiance flandrienne et wallone ainsi que leur conflit de culture est hyper bien retranscrite.  le scénario dépeint parfaitement les différents destins de chaque personnage , la mise en scène ainsi que la direction d'acteurs sont remarquables.

Il aime Lucia depuis son enfance qui est la soeur de son agresseur et se créent entre eux une affinité amoureuse vouée à l'utopie. L'espoir de guérison est toujours présent dans l'âme de Jacky qui y croiera jusqu'au bout mais se retrouvera toujours confronté à une pénible réalité. La partition de cet acteur (Matthias Schoenaerts) est grandissime , l'ambiance flandrienne et wallone ainsi que leur conflit de culture est hyper bien retranscrite. le scénario dépeint parfaitement les différents destins de chaque personnage , la mise en scène ainsi que la direction d'acteurs sont remarquables.

Voir les commentaires

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Mes films préférés

Voici mes films préférés de

 

Martin SCORSESE : 

MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE

Who's that knocking at my door (1967)

 

Bertha Boxcar (1972)

 

Mean Streets (1973)

 

Alice n'est plus ici (1974)

 

Taxi Driver (1976)

 

New York,New York (1977)

 

Raging Bull (1980)

 

La valse des pantins (1983)

 

After Hours (1985)

 

La couleur de l'argent (1986)

 

La dernière tentation du christ (1988)

 

Les affranchis (1990)

 

Les nerfs à vif (1991)

 

Le temps de l'innocence (1993)

 

Casino (1995)

 

Kundun (1997)

 

A tombeau ouvert (1999)

 

Gangs of New York (2002)

 

Aviator (2004)

 

Les infiltrés (2006)

 

Shutter Island (2010)

 

Le loup de Wall Street (2013)

 

Les divers acteurs récurrents ou

 

mémorables chez Martin SCORSESE :

 

Robert DE NIRO (son acteur fétiche) 

 

Harvey KEITEL

 

Leonardo DI CAPRIO

 

Paul SIVERO

 

Joe PESCI

 

Frank VINCENT

 

MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
« Taxi Driver » met en exergue l'état mental délabré d'un rescapé de la guerre du Vietnam.Le personnage principal (Travis Bickle) se retrouve totalement perdu , sans repères , rejeté de tout le monde par incompréhension malgré pourtant des démarches partant de bonnes intentions. Il constate qu'il ne se reconnaît plus en personne , ni dans la société dans laquelle il vit. Il erre la nuit dans son taxi observant New York et tous ses vices. Il dérive lentement dans une solitude contrainte et inéluctable. Il décide alors de sauver une jeune prostituée d'un maquereau sans scrupules .C'est alors que toute sa noirceur psychologique refait surface le tout dans un décor socialement déjà bien sombre.
« Taxi Driver » met en exergue l'état mental délabré d'un rescapé de la guerre du Vietnam.Le personnage principal (Travis Bickle) se retrouve totalement perdu , sans repères , rejeté de tout le monde par incompréhension malgré pourtant des démarches partant de bonnes intentions. Il constate qu'il ne se reconnaît plus en personne , ni dans la société dans laquelle il vit. Il erre la nuit dans son taxi observant New York et tous ses vices. Il dérive lentement dans une solitude contrainte et inéluctable. Il décide alors de sauver une jeune prostituée d'un maquereau sans scrupules .C'est alors que toute sa noirceur psychologique refait surface le tout dans un décor socialement déjà bien sombre.
« Taxi Driver » met en exergue l'état mental délabré d'un rescapé de la guerre du Vietnam.Le personnage principal (Travis Bickle) se retrouve totalement perdu , sans repères , rejeté de tout le monde par incompréhension malgré pourtant des démarches partant de bonnes intentions. Il constate qu'il ne se reconnaît plus en personne , ni dans la société dans laquelle il vit. Il erre la nuit dans son taxi observant New York et tous ses vices. Il dérive lentement dans une solitude contrainte et inéluctable. Il décide alors de sauver une jeune prostituée d'un maquereau sans scrupules .C'est alors que toute sa noirceur psychologique refait surface le tout dans un décor socialement déjà bien sombre.

« Taxi Driver » met en exergue l'état mental délabré d'un rescapé de la guerre du Vietnam.Le personnage principal (Travis Bickle) se retrouve totalement perdu , sans repères , rejeté de tout le monde par incompréhension malgré pourtant des démarches partant de bonnes intentions. Il constate qu'il ne se reconnaît plus en personne , ni dans la société dans laquelle il vit. Il erre la nuit dans son taxi observant New York et tous ses vices. Il dérive lentement dans une solitude contrainte et inéluctable. Il décide alors de sauver une jeune prostituée d'un maquereau sans scrupules .C'est alors que toute sa noirceur psychologique refait surface le tout dans un décor socialement déjà bien sombre.

« La valse des pantins » est une satire du monde télévisuel où Rupert Pupkin un homme très enthousiaste et innocemment naïf se prend à rêver de devenir une immense vedette comique télévisuelle. Il est pris d'admiration pour Jerry Langford une star de talk-show. S'identifiant à son idole , il décide d'entrer avec contact afin de lui faire découvrir ses sketches . Le personnage vit dans sa bulle , son monde est pur , enfantin et grandement imaginatif. il se voit déjà en train de faire rire les gens sur les plateaux et dîner amicalement avec sa star préférée . Seulement, berné par ses songes , il va vite se buter à la réalité du terrain et se rend vite compte de la difficulté de la simple tâche d'avoir une discussion avec Jerry.

« La valse des pantins » est une satire du monde télévisuel où Rupert Pupkin un homme très enthousiaste et innocemment naïf se prend à rêver de devenir une immense vedette comique télévisuelle. Il est pris d'admiration pour Jerry Langford une star de talk-show. S'identifiant à son idole , il décide d'entrer avec contact afin de lui faire découvrir ses sketches . Le personnage vit dans sa bulle , son monde est pur , enfantin et grandement imaginatif. il se voit déjà en train de faire rire les gens sur les plateaux et dîner amicalement avec sa star préférée . Seulement, berné par ses songes , il va vite se buter à la réalité du terrain et se rend vite compte de la difficulté de la simple tâche d'avoir une discussion avec Jerry.

Rupert étant toujours mis sur le côté de façon subtile , ce dernier ne se rend pas compte du milieu délicat dans lequel il aspire à rentrer. Derrière Jerry et son apparente sympathie se trouve en fait une personne hautaine , égocentrique voire presque inhumaine.  Le fossé entre la réalité et son imagination s'accroissant au fur et à mesure , on est pris d'immense sympathie et tendresse envers Pupkin , aussi bien émouvant , drôle que pathétique tellement le décalage des deux mondes est prononcé. L'un est merveilleux , joyeux et l'autre hypocrite , fermé et totalement antipathique.

Rupert étant toujours mis sur le côté de façon subtile , ce dernier ne se rend pas compte du milieu délicat dans lequel il aspire à rentrer. Derrière Jerry et son apparente sympathie se trouve en fait une personne hautaine , égocentrique voire presque inhumaine. Le fossé entre la réalité et son imagination s'accroissant au fur et à mesure , on est pris d'immense sympathie et tendresse envers Pupkin , aussi bien émouvant , drôle que pathétique tellement le décalage des deux mondes est prononcé. L'un est merveilleux , joyeux et l'autre hypocrite , fermé et totalement antipathique.

MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESEMARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE
MARTIN SCORSESE

Voir les commentaires

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Mes films préférés

Voici mes films préférés de

 

HENRI GEORGES CLOUZOT : 

HENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspense
HENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspenseHENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspense
HENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspenseHENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspense
HENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspenseHENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspenseHENRI-GEORGES CLOUZOT - Le maître du film noir à suspense

L'assassin habite au 21 (1942)

 

Le corbeau (1943)

 

Quai des orfèvres (1947)

 

Le salaire de la peur (1953)

 

Les diaboliques (1955)

 

Le mystère Picasso (1956)

 

La vérité (1960)

 

La prisonnière (1968)

 

Les divers acteurs récurrents ou

 

mémorables chez Henri Georges CLOUZOT :

 

Véra CLOUZOT (sa femme) 

 

Paul MEURISSE

 

Pierre FRESNAY

 

Louis JOUVET

 

Suzy DELAIR (sa première compagne)

 

Simone SIGNORET

 

Bertrand BLIER

 

Tous les grands acteurs français de l'époque :

 

Yves MONTAND

 

Charles VANEL

 

Brigitte BARDOT 

 

Sami FREY

 

Bernard FRESSON

 

Dany CARREL

 

Romy SCHNEIDER

 

(dans un film inachevé : "L'enfer")

 

"La salaire de la peur" raconte le périple périlleux de quatre hommes perdus en Amérique centrale qui doivent transporter et livrer via deux camions plusieurs centaines de kilos de nitroglycérine en échange de rémunération leur permettant de refaire leur vie. Pour cela , ils doivent arpenter d'innombrables chemins tortueux  parsemés d'embuches et d'obstacles. Il faut savoir qu'une simple erreur ou la moindre faute d'inattention de leur part peut faire exploser le tout en une fraction de seconde . Ces déracinés jouent leur vie à chaque instant du film et il réside un suspense haletant à chaque séquence. La fin est totalement incroyable et personne ne pouvait envisager pareil dénouement. C'est un film brillantissime  et intemporel qui marque l'esprit.
"La salaire de la peur" raconte le périple périlleux de quatre hommes perdus en Amérique centrale qui doivent transporter et livrer via deux camions plusieurs centaines de kilos de nitroglycérine en échange de rémunération leur permettant de refaire leur vie. Pour cela , ils doivent arpenter d'innombrables chemins tortueux  parsemés d'embuches et d'obstacles. Il faut savoir qu'une simple erreur ou la moindre faute d'inattention de leur part peut faire exploser le tout en une fraction de seconde . Ces déracinés jouent leur vie à chaque instant du film et il réside un suspense haletant à chaque séquence. La fin est totalement incroyable et personne ne pouvait envisager pareil dénouement. C'est un film brillantissime  et intemporel qui marque l'esprit."La salaire de la peur" raconte le périple périlleux de quatre hommes perdus en Amérique centrale qui doivent transporter et livrer via deux camions plusieurs centaines de kilos de nitroglycérine en échange de rémunération leur permettant de refaire leur vie. Pour cela , ils doivent arpenter d'innombrables chemins tortueux  parsemés d'embuches et d'obstacles. Il faut savoir qu'une simple erreur ou la moindre faute d'inattention de leur part peut faire exploser le tout en une fraction de seconde . Ces déracinés jouent leur vie à chaque instant du film et il réside un suspense haletant à chaque séquence. La fin est totalement incroyable et personne ne pouvait envisager pareil dénouement. C'est un film brillantissime  et intemporel qui marque l'esprit.

"La salaire de la peur" raconte le périple périlleux de quatre hommes perdus en Amérique centrale qui doivent transporter et livrer via deux camions plusieurs centaines de kilos de nitroglycérine en échange de rémunération leur permettant de refaire leur vie. Pour cela , ils doivent arpenter d'innombrables chemins tortueux parsemés d'embuches et d'obstacles. Il faut savoir qu'une simple erreur ou la moindre faute d'inattention de leur part peut faire exploser le tout en une fraction de seconde . Ces déracinés jouent leur vie à chaque instant du film et il réside un suspense haletant à chaque séquence. La fin est totalement incroyable et personne ne pouvait envisager pareil dénouement. C'est un film brillantissime et intemporel qui marque l'esprit.

"Les diaboliques" nous inscrit dans un univers très sombre où il règne tout au long du film une ambiance ultra-pesante le tout baignée d'une pression interrogative permanente sur le spectateur qui se trouve totalement manipulé.Le scénario est parfaitement ficelé et la fin terrifiante .Quel film aujourd'hui peut voir la prétention d'atteindre un tel niveau d'ambiance , de mise en scène et de chute finale ?
"Les diaboliques" nous inscrit dans un univers très sombre où il règne tout au long du film une ambiance ultra-pesante le tout baignée d'une pression interrogative permanente sur le spectateur qui se trouve totalement manipulé.Le scénario est parfaitement ficelé et la fin terrifiante .Quel film aujourd'hui peut voir la prétention d'atteindre un tel niveau d'ambiance , de mise en scène et de chute finale ?"Les diaboliques" nous inscrit dans un univers très sombre où il règne tout au long du film une ambiance ultra-pesante le tout baignée d'une pression interrogative permanente sur le spectateur qui se trouve totalement manipulé.Le scénario est parfaitement ficelé et la fin terrifiante .Quel film aujourd'hui peut voir la prétention d'atteindre un tel niveau d'ambiance , de mise en scène et de chute finale ?

"Les diaboliques" nous inscrit dans un univers très sombre où il règne tout au long du film une ambiance ultra-pesante le tout baignée d'une pression interrogative permanente sur le spectateur qui se trouve totalement manipulé.Le scénario est parfaitement ficelé et la fin terrifiante .Quel film aujourd'hui peut voir la prétention d'atteindre un tel niveau d'ambiance , de mise en scène et de chute finale ?

"La vérité" raconte une histoire d'amour ambigue qui a abouti sur un crime passionnel. Le procès de la jeune fille sert de fil rouge aux nombreux flash-backs qui permettent d'élucider leur relation. Excellent film avec une Brigitte Bardot qui livre probablement l'une de ses meilleures performances et avec Sami Frey qui joue l'un de ses premiers grands rôles. Excellent film à voir.
"La vérité" raconte une histoire d'amour ambigue qui a abouti sur un crime passionnel. Le procès de la jeune fille sert de fil rouge aux nombreux flash-backs qui permettent d'élucider leur relation. Excellent film avec une Brigitte Bardot qui livre probablement l'une de ses meilleures performances et avec Sami Frey qui joue l'un de ses premiers grands rôles. Excellent film à voir."La vérité" raconte une histoire d'amour ambigue qui a abouti sur un crime passionnel. Le procès de la jeune fille sert de fil rouge aux nombreux flash-backs qui permettent d'élucider leur relation. Excellent film avec une Brigitte Bardot qui livre probablement l'une de ses meilleures performances et avec Sami Frey qui joue l'un de ses premiers grands rôles. Excellent film à voir.

"La vérité" raconte une histoire d'amour ambigue qui a abouti sur un crime passionnel. Le procès de la jeune fille sert de fil rouge aux nombreux flash-backs qui permettent d'élucider leur relation. Excellent film avec une Brigitte Bardot qui livre probablement l'une de ses meilleures performances et avec Sami Frey qui joue l'un de ses premiers grands rôles. Excellent film à voir.

"La prisonnière" est un film à part dans la filmographie de Clouzot mais il est  néanmoins très réussi. Une femme se lie d'affinité et de curiosité avec un artiste borderline qui pratique des activités très suspectes à base de voyeurisme qui émanent chez lui un côté malsain et pervers. Sans trop comprendre , elle est attiré par cet individu malgré le danger dont elle est consciente. L'homme lui , paraît résigné et a renoncé à l'amour , ce que tente de changer la jeune fille.Il y a un jeu de couleurs et de formes artistiques très intéressants dans ce film.
"La prisonnière" est un film à part dans la filmographie de Clouzot mais il est  néanmoins très réussi. Une femme se lie d'affinité et de curiosité avec un artiste borderline qui pratique des activités très suspectes à base de voyeurisme qui émanent chez lui un côté malsain et pervers. Sans trop comprendre , elle est attiré par cet individu malgré le danger dont elle est consciente. L'homme lui , paraît résigné et a renoncé à l'amour , ce que tente de changer la jeune fille.Il y a un jeu de couleurs et de formes artistiques très intéressants dans ce film.

"La prisonnière" est un film à part dans la filmographie de Clouzot mais il est néanmoins très réussi. Une femme se lie d'affinité et de curiosité avec un artiste borderline qui pratique des activités très suspectes à base de voyeurisme qui émanent chez lui un côté malsain et pervers. Sans trop comprendre , elle est attiré par cet individu malgré le danger dont elle est consciente. L'homme lui , paraît résigné et a renoncé à l'amour , ce que tente de changer la jeune fille.Il y a un jeu de couleurs et de formes artistiques très intéressants dans ce film.

"Le mystère Picasso": la rencontre entre Pablo et Clouzot.

"Le mystère Picasso": la rencontre entre Pablo et Clouzot.

Voir les commentaires

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Mes films préférés

Voici mes films préférés de

 

Claude SAUTET : 

CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.
CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.
CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.
CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.CLAUDE SAUTET - L'observation et l'introspection émotionnelle de la complexité des relations humaines.

Classe tous risques (1960)

 

L'arme à gauche (1965)

 

Les choses de la vie (1970)

 

Max et les ferrailleurs (1971)

 

César et Rosalie (1972)

 

Vincent , François , Paul... et les autres (1974)

 

Une histoire simple (1978)

 

Un mauvais fils (1980)

 

Garçon ! (1983)

 

Nelly et monsieur Arnaud (1995)

 

Les divers acteurs récurrents ou

 

mémorables chez Claude Sautet :

 

Romy SCHNEIDER (son actrice fétiche) 

 

Michel PICCOLI

 

Michel SERRAULT

 

Lino VENTURA

 

Sami FREY

 

Tous les grands acteurs français de l'époque :

 

François PERIER

 

Gérard DEPARDIEU

 

Serge REGGIANI 

 

Jacques VILLERET

 

Emmanuelle BEART

 

Jean Paul BELMONDO

 

Claude BRASSEUR

 

Bernard FRESSON

 

Bobby LAPOINTE...

 

COMPOSITEUR FREQUENT : Alain SARDE

Triangle amoureux antre Sami Frey (David) , Romy Schneider (Rosalie) et Yves Montand (César) entre amour inconditionnel , dilemme ,jalousie , rupture , déchirement , nostalgie et amitié naissante entre les deux rivaux. Une sacré performance des trois acteurs et une fin merveilleuse.
Triangle amoureux antre Sami Frey (David) , Romy Schneider (Rosalie) et Yves Montand (César) entre amour inconditionnel , dilemme ,jalousie , rupture , déchirement , nostalgie et amitié naissante entre les deux rivaux. Une sacré performance des trois acteurs et une fin merveilleuse.

Triangle amoureux antre Sami Frey (David) , Romy Schneider (Rosalie) et Yves Montand (César) entre amour inconditionnel , dilemme ,jalousie , rupture , déchirement , nostalgie et amitié naissante entre les deux rivaux. Une sacré performance des trois acteurs et une fin merveilleuse.

Hélène et Pierre dans "Les choses de la vie".
Hélène et Pierre dans "Les choses de la vie".

Hélène et Pierre dans "Les choses de la vie".

Un policier aigri de son manque de résultat professionnel organise un plan pour piéger une bande de petites frappes sans envergures. Il décide alors d'opérer une connection avec une fille de joie qui fréquente de très près le groupe. Seulement , sans le savoir , il va vivre la naissance d'un amour totalement imprévu et hyper-passionné et va très vite se retrouver face à un dilemme terrible pur lui. La fin de ce film est absolument déroutante , elle marque l'esprit tant Sautet arrive à exprimer via ses acteurs une puissance émotionnelle sans commune mesure dans cette relation impossible qui tournera au tragique. "Max et les ferrailleurs" est mon film préféré de Claude Sautet avec "César et Rosalie" , c'est du très haut niveau.
Un policier aigri de son manque de résultat professionnel organise un plan pour piéger une bande de petites frappes sans envergures. Il décide alors d'opérer une connection avec une fille de joie qui fréquente de très près le groupe. Seulement , sans le savoir , il va vivre la naissance d'un amour totalement imprévu et hyper-passionné et va très vite se retrouver face à un dilemme terrible pur lui. La fin de ce film est absolument déroutante , elle marque l'esprit tant Sautet arrive à exprimer via ses acteurs une puissance émotionnelle sans commune mesure dans cette relation impossible qui tournera au tragique. "Max et les ferrailleurs" est mon film préféré de Claude Sautet avec "César et Rosalie" , c'est du très haut niveau.  Un policier aigri de son manque de résultat professionnel organise un plan pour piéger une bande de petites frappes sans envergures. Il décide alors d'opérer une connection avec une fille de joie qui fréquente de très près le groupe. Seulement , sans le savoir , il va vivre la naissance d'un amour totalement imprévu et hyper-passionné et va très vite se retrouver face à un dilemme terrible pur lui. La fin de ce film est absolument déroutante , elle marque l'esprit tant Sautet arrive à exprimer via ses acteurs une puissance émotionnelle sans commune mesure dans cette relation impossible qui tournera au tragique. "Max et les ferrailleurs" est mon film préféré de Claude Sautet avec "César et Rosalie" , c'est du très haut niveau.  Un policier aigri de son manque de résultat professionnel organise un plan pour piéger une bande de petites frappes sans envergures. Il décide alors d'opérer une connection avec une fille de joie qui fréquente de très près le groupe. Seulement , sans le savoir , il va vivre la naissance d'un amour totalement imprévu et hyper-passionné et va très vite se retrouver face à un dilemme terrible pur lui. La fin de ce film est absolument déroutante , elle marque l'esprit tant Sautet arrive à exprimer via ses acteurs une puissance émotionnelle sans commune mesure dans cette relation impossible qui tournera au tragique. "Max et les ferrailleurs" est mon film préféré de Claude Sautet avec "César et Rosalie" , c'est du très haut niveau.

Un policier aigri de son manque de résultat professionnel organise un plan pour piéger une bande de petites frappes sans envergures. Il décide alors d'opérer une connection avec une fille de joie qui fréquente de très près le groupe. Seulement , sans le savoir , il va vivre la naissance d'un amour totalement imprévu et hyper-passionné et va très vite se retrouver face à un dilemme terrible pur lui. La fin de ce film est absolument déroutante , elle marque l'esprit tant Sautet arrive à exprimer via ses acteurs une puissance émotionnelle sans commune mesure dans cette relation impossible qui tournera au tragique. "Max et les ferrailleurs" est mon film préféré de Claude Sautet avec "César et Rosalie" , c'est du très haut niveau.

"Une histoire simple" un film sur la liberté de la femme avec Romy Schneider , Claude Brasseur et Bruno Crémer.
"Une histoire simple" un film sur la liberté de la femme avec Romy Schneider , Claude Brasseur et Bruno Crémer.

"Une histoire simple" un film sur la liberté de la femme avec Romy Schneider , Claude Brasseur et Bruno Crémer.

"Nelly et Monsieur Arnaud" avec Emmanuelle Béart et Michel Serrault.

"Nelly et Monsieur Arnaud" avec Emmanuelle Béart et Michel Serrault.

Une brochette d'acteur impressionnante dans "Vincent,François,Paul...et les autres".

Une brochette d'acteur impressionnante dans "Vincent,François,Paul...et les autres".

Yves Robert et Patrick Dewaere , père et fils dans un "Mauvais fils"

Yves Robert et Patrick Dewaere , père et fils dans un "Mauvais fils"

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

AGENCE SUPERPROF

 

François MONTAGNE

 

PROFESSEUR DE MATHS

 

 

PRIMAIRE

 

COLLEGE

 

LYCEE

 

TOUTES SERIES :

 

ES/ L/ S / STT / BAC PRO

 

 

 
 

 

COLLEGE

6 ème

5 ème

4 ème

3 ème

 

 

LYCEE

2 nde

1 ère ES-L

1 ère S

1 ère STMG

Terminale ES-L

Terminale S

Terminale STMG

 

PRESENT SUR 90 COMMUNES DANS LE NORD ET LA METROPOLE LILLOISE : >>>VOIR LA LISTE<<<

 

 

 

 

TAPEZ UN TITRE

 

DE CHAPITRE

 

UN THèME SOUHAITé

 

OU UNE FORMULE

 

DANS LA SECTION

 

"RECHERCHE"

 

EXEMPLES:

 

"Pythagore"

 

"Trigonométrie"

 

"Dérivation" etc...

 

 

 

 

 

 

Page Facebook

Hébergé par Overblog