François Montagne - Professeur de Mathématiques à Lille.

François Montagne - Professeur de Mathématiques à Lille.

Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue sur mon blog , je suis professeur de Mathématiques sur la région lilloise.

Articles avec #chansons francaises catégorie

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Chansons Françaises
[Romane]:
Paris, 14 avril
Ma vie est un exil
J'envie des jours tranquilles
A Clichy
Henri, volcan velours
Bandit au souffle court
J'écris la nuit, le jour
Tout mon amour
Mon amour
Là dans mon journal

[Renaud]:
{Refrain:}
Anaïs Nin a le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin, Anaïs
Infiniment féminine
Anaïs Nin a le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin,
Anaïs

[Romane]:
Miller

[Renaud]:
J'ai fuit le bruit des villes
La pluie est un exil
Elle coule des jours tranquilles
A Clichy

[Romane]:
Henri j'ai le coeur lourd
Du gris qui nous entourent
Je cris depuis toujours
Tout mon amour
Mon amour
Là dans mon journal

[Renaud]:
{au Refrain}

[Romane]:
Miller

J'ai froid le temps d'un taxi
Et me voila contre toi, Henry
Attend moi
Je te suis peut m'importe
Si parfois la nuit nous trahis
Enfer ou paradis
Apprends moi l'interdit

[Renaud]:
L'interdit (L'interdit...)

[Renaud][Romane]:
Anaïs Nin à le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin,
Anaïs
Infiniment féminine
Anaïs Nin à le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin
Anaïs
Miller
Anaïs
Miller
Anaïs
Miller

 

Voir les commentaires

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Chansons Françaises
J'ai la vie qui m' pique les yeux
J'ai mon p'tit cœur qu'est tout bleu
Dans ma tête j' crois bien qu'il pleut.
Pas beaucoup, mais un p'tit peu.

J' m'intéresse plus à grand chose
Même pas fatigué, j' me r'pose
J' bois la vie à toute petite dose,
J' vois plus la couleur des roses.
Dans ma guitare, y a plus rien
Plus une note, plus un refrain.
Dans mes doigts, y a rien qui tient
Dans ma peau, y a qu' du chagrin.

J'ai la vie qui m' pique les yeux
J'ai mon p'tit cœur qu'est tout bleu
Dans ma tête j' crois bien qu'il pleut.
Pas beaucoup, mais un p'tit peu.

Au bistrot du temps qui passe,
J' bois un verre à la terrasse.
J' me dis qu' à l'école de l'angoisse,
J' s'rai toujours l' premier d' la classe.
Me racontez pas d'histoires:
La vie c'est une tonne de cafards
C'est toujours un fond d' tiroir,
C'est toujours un train qui part.

J'ai la vie qui m' pique les yeux,
J'ai mon p'tit cœur qu'est tout bleu
Dans ma tête j' crois bien qu'il pleut.
Pas beaucoup, mais un p'tit peu.

J' voudrais vivre rien qu'en vacances,
Qu' ce soit tous les jours Byzance,
Qu' ce soit tous les jours l'enfance,
Dans un monde que d'innocence.
Mais, j' vis au fond d'un abîme,
Tout seul, avec ma p'tite frime ;
Et dans mon dictionnaire de rimes,
Avec amour, y a qu' déprime.

J'ai la vie qui m' pique les yeux,
J'ai mon p'tit cœur qu'est tout bleu
Dans ma tête j' crois bien qu'il pleut.
Pas beaucoup, mais un p'tit peu.

Alors l' soir avant qu' j' me couche,
J'écoute chanter la pauv'e souche,
Les mots qui sortent de sa bouche,
Ça m' fait tout drôle, et ça m' touche.
Et tout au fond d' sa détresse
Je découvre tellement de tendresse,
Que même si j' tombe et qu j' me blesse
J' dis bonne nuit à ma tristesse.

J'ai la vie qui m' pique les yeux
J'ai mon p'tit cœur qu'est tout bleu
Dans ma tête j' crois bien qu'il pleut.
Pas beaucoup, mais un p'tit peu.

J'ai la vie qui m' pique les yeux,
Heureusement, j' suis amoureux,
D'une p'tite fille qui m' rend heureux,
Pas beaucoup mais un p'tit peu.

 

Voir les commentaires

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Chansons Françaises
Malgré le blouson clouté,
Sur mes épaules de v'lours.
J'aim'rais bien parfois chanter,
Autre chose que la zone.
Un genre de chanson d'amour
Pour ma p'tite amazone.
Pour celle qui tous les jours
Partage mon cassoulet.

Ma gonzesse, celle que j'suis avec.
Ma princesse, celle que j'suis son mec.
Oh oh oh

Faut dire qu'elle mérite bien,
Qu'j'y consacre une chanson.
Vu que j'suis amoureux d'elle,
Un peu comme dans les films,
Ou y a tous pleins de violons
Quand le héros y meure.
Dans les bras d'une infirmière,
Qu'est très belle et qui pleure.

Et pis elle est balancée ,
Un peu comme un Mayol,
Tu sais bien les statues,
Du jardin des Tuileries.
Qui hiver comme été
Exhibent leur guibolles,
Et se gèlent le cul
Et le reste aussi.

Ma gonzesse, celle que j'suis avec.
Ma princesse, celle que j'suis son mec.
Oh oh oh

Pis faut dire qu'elle a les yeux,
Tell'ment qui sont beaux,
On dirait bien qu'ils sont bleus,
On dirait des calots.
Parfois quand elle me regarde,
J'imagine des tas de choses,
Que je réalise plus tard
Quand on se retrouve tout seul.

Si tu dis qu'elle est moche,
Tu y manques de respect,
Je t'allonge une avoine
Ce sera pas du cinoche.
Mais si tu dis qu'elle est belle,
Comme je suis très jaloux,
Je t'éclate la cervelle
Faut rien dire du tout.

De ma gonzesse, celle que j'suis avec.
Ma princesse, celle que j'suis son mec.
Oh oh oh

J'aimerais bien un c'est jour,
Y coller un marmot,
Ouais un vrai qui chiale et tout
Et qu'a tout le temps les crocs.
Elle aussi elle aimerais ça,
Mais c'est pas possible,
Son mari y veut pas
Y dis qu'on est trop jeune.

Ma gonzesse, celle que j'suis avec.
Ma princesse, celle que j'suis son mec.
Ma gonzesse, celle que j'suis avec.
Ma princesse, celle que j'suis son mec.
Celle que j'suis avec, ma princesse.

 

Voir les commentaires

Publié le par François Montagne
Publié dans : #Chansons Françaises

L'une de mes chansons préférées de Renaud.

Y a des Doudous partout c'est fou
Celle de ma chanson
Elle a les yeux vraiment doux
On dirait des cailloux des perles
Aussi noirs que sa peau cachou
Elle travaille dans un magasin
Elle vend des maillots de bain
A des belles et à des boudins
A des moches et à des biens
A des vieilles qu'ont la peau qui craint
A des jeunes qu'en prennent bien soin
A des pucelles à des putains
Et toute la journée
Y faut se les fader

Dans son petit magasin
Le soleil n'entre jamais mais c'est très bien
La Doudou
Elle s'en fout
Au mois d'août
Elle met les bouts

La Doudou dit bonjour toujours
Aux dames aux demoiselles
Qui viennent acheter chez elle
Des bikinis pourris très chers
A fleur ou à rayure panthère
Elle est polie avec les mémères
Qui mériteraient des beignes
L'est gentille avec les belle-mères
Elle connais pas la mienne
La Doudou c'est sans dire un mot
Qu'elle supporte les pauvres têtes
Les pouffiasses de la conso
Qui croient comme des bêtes
Que la beauté s'achète

Dans son petit magasin
Mmm l'amour n'entre jamais mais ça n' fait rien
La Doudou
Elle s'en fout
Au mois d'août
Elle met les bouts

La Doudou va larguer bientôt
Son tout petit boulot
De vendeuse de maillots
Dans un pays plus chaud plus beau
Elle va aller brûler sa peau
Dans son île sous les cocotiers
Où elle est la plus belle
Le soleil, l'amour, le reggae
Vont bientôt s'occuper d'elle
De son corps bronzé tout entier
Sans la marque du maillot
La Doudou n'en porte jamais
Elle dit "ce truc idiot
C'est bon pour les cageots"

Dans son petit magasin
La Doudou trouve qu'il est long le mois de Juin
La Doudou
Elle s'en fout
Au mois d'août
Elle met les bouts

La Doudou
Elle s'en fout
Au mois d'août
Elle met les bouts...

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

AGENCE SUPERPROF

 

 

 

François MONTAGNE

 

PROFESSEUR DE MATHS

 

 

PRIMAIRE

 

COLLEGE

 

LYCEE

 

TOUTES SERIES :

 

ES/ L/ S / STT / BAC PRO

 

 

 

>>> MA FICHE  <<<

 

 

COLLEGE

6 ème

5 ème

4 ème

3 ème

 

 

LYCEE

2 nde

1 ère ES-L

1 ère S

1 ère STMG

Terminale ES-L

Terminale S

Terminale STMG

 

PRESENT SUR 90 COMMUNES DANS LE NORD ET LA METROPOLE LILLOISE : >>>VOIR LA LISTE<<<

 

 

 

 

TAPEZ UN TITRE

 

DE CHAPITRE

 

UN THèME SOUHAITé

 

OU UNE FORMULE

 

DANS LA SECTION

 

"RECHERCHE"

 

EXEMPLES:

 

"Pythagore"

 

"Trigonométrie"

 

"Dérivation" etc...

 

 

 

 

 

 

Page Facebook

Hébergé par Overblog