Cours particuliers de maths à Lille

Cours particuliers de maths à Lille

Présent sur Lille , La Madeleine , Marcq en Baroeul , Mons en Baroeul , Wasquehal , Croix , Roubaix , Lambersart , Villeneuve d'Ascq , Lomme , Loos etc..

Publié le par François Planina
Publié dans : #Mes films préférés
"Z" - Costa-Gavras (1969)

Yves Montand incarne un député , le film se situe dans un pays non-identifié et créé de toute pièce dans un système moderne. Costa-Gavras est un spécialiste des films politiques (L'Aveu , Etat de Siège etc toujours avec Yves Montand) et il dépeint cette complexité des sociétés méditerranéennes des années 60 à éradiquer de fond en comble le communisme. Ces gouvernements se rendent compte que ce dernier est tenace et qu'il est présent partout ,et qu'il possède des protections dans les plus hauts degrés de l'échelle politique .Au début du film , les tensions dans les rues sont à leur paroxysme , la guerre civile est proche. Montand (le député Z) est un dirigeant progressiste , et il doit effectuer une réunion publique afin d'informer et de rassurer le peuple sur leur avenir et les mettre en garde contre l'ennemi du jour. Il devait effectuer sa réunion dans une salle conçue pour les meetings politiques , seulement le propriétaire de la salle et du lieu annule à la derrière seconde cette manifestation. L'entourage de « Z » soupçonne les communistes d'avoir mis la pression sur le directeur de la salle et de le forcer à annuler. Le député Z est également sujet à des menaces de mort . La tension est à son comble , et « Z » descend dans la rue , à vrai dire , il n'arrive pas trop à comprendre la situation , même la police a un comportement qu'il estime assez curieux et il décide de convoquer son chef publiquement. C'est alors qu'en traversant la rue courageusement devant un peuple en furie , il se fait agresser par un triporteur venu de nulle-part. Il reçoit un coup de matraque très violent et s'écroule par-terre. Cet acte était totalement prémédité et a été réalisé par des membres actifs du communisme (Bozzuffi en tête). Le député se retrouve à l'hôpital dans un coma profond, et une enquête est ouverte. Des témoignages évoquent que c'était un simple accident , que la voiture a percuté « Z » et que c'est en se cognant la tête qu'il est tombé dans le coma . En parallèle , les confrères de « Z » affirment avec conviction qu'il a été attaqué. Tous les haut-placés soutiennent cette théorie de l'accident et l'affaire semble classée. C'est alors qu'un nouveau juge d'instruction (Jean Louis Trintignant) est chargé d'effectuer une enquête sur le sujet. Il rééouvre le dossier et convoque tous les hauts-dirigeants afin de leur demander la confirmation de leur propos. Ce qu'ils confirment tous , seulement le juge possède un élément qui remet totalement en cause leurs déclarations. C'est alors qu'il effectue son enquête scrupuleusement. Plus il avance , plus il se rend compte que cette déclaration « d'accident banal de la circulation » est infondée , inexacte et mensongère. On apprend ensuite , via l'autopsie de « Z » qu'il a bel et bien été attaqué de haut en bas sur le sommet du crâne et qu'aucune chute n'est capable de créer un tel traumatisme physique. De fil en aiguille , le juge est contesté , il s'isole et il se rend compte que la vérité est dangereuse mais compte bien aller jusqu'au bout. Il arrive à démasquer la tendance communiste de certains protagonistes présents le soir de l'agression , et réalise qu'ils sont en bonne partie protégés et qu'ils appartiennent à des sociétés dites « anti-communiste » alors ces groupes sont clairement d'après le passé historique de leur membres principaux fondamentalement communiste dans leur fonctionnement. Tous les gradés du système d'alors connaissent l'existence de ces pratiques et ferment les yeux dessus. Seulement , le juge d'instruction a un caractère et une hargne qui fait qu'il mènera son action de justice jusqu'au bout sans aucun cadeau , ni arrangement possibles . Il rassemble les preuves que la chute de « Z » est un assassinat , il convoque toutes les personnes qui ont effectué un  « faux-témoignage » et la plus haute sphère politique est directement concernée . A la fin ( !! SPOIL!!) tous les hauts-gradés tombent un par un accusés de mentir pour protéger des actes politiques totalement néfastes pour le régime actuel. Ce film montre bien l'absurdité et la difficulté d'intégrité morale de nos différents systèmes qu'ils soient modernes , communistes ou autres , que la corruption est partout , que les systèmes d'élites sont des véritables nébuleuses et que le peuple est conforté dans un discours totalement manipulateur où on divise le peuple à travers des partis bien stricts alors que les hauts dignitaires de la pyramide soit-disant opposés idéologiquement collaborent entre eux dans le même intérêt. C'est un film très pédagogique si l'on s'intéresse aux enjeux politiques de notre époque.

 

NOTE : 4/5

Commenter cet article

AGENCE SUPERPROF

 

François MONTAGNE

 

PROFESSEUR DE MATHS

 

 

PRIMAIRE

 

COLLEGE

 

LYCEE

 

TOUTES SERIES :

 

ES/ L/ S / STT / BAC PRO

 

 

 

>>> MA FICHE  <<<

 

 

COLLEGE

6 ème

5 ème

4 ème

3 ème

 

 

LYCEE

2 nde

1 ère ES-L

1 ère S

1 ère STMG

Terminale ES-L

Terminale S

Terminale STMG

 

PRESENT SUR 90 COMMUNES DANS LE NORD ET LA METROPOLE LILLOISE : >>>VOIR LA LISTE<<<

 

 

 

 

TAPEZ UN TITRE

 

DE CHAPITRE

 

UN THèME SOUHAITé

 

OU UNE FORMULE

 

DANS LA SECTION

 

"RECHERCHE"

 

EXEMPLES:

 

"Pythagore"

 

"Trigonométrie"

 

"Dérivation" etc...

 

 

 

 

 

 

Page Facebook

Hébergé par Overblog